Fairmont Maldives – Sirru Fen Fushi – PART I

Maldives – Fairmont – SIRRU FEN FUSHI PART I

J’ai commencé à rédiger cet article au retour de notre merveilleux voyage de noces.

Assise dans l’avion, direction la maison …Toutes les bonnes choses ont une fin. En plus de mon stress de l’avion, je ressens à la fois une tristesse car, voilà c’est la fin… mais aussi un bonheur des derniers mois passés, une fierté aussi d’avoir réussi à prendre l’avion pour une si longue distance (oui il faut le dire quand on est fière de soi, cela ne veut pas dire que l’on  est narcissique pour autant).

Je vais vous parler dans un premier temps de mon expérience dans l’avion, eh oui ça fait partie du voyage. Nous avons eu la chance de faire Düsseldorf – Dubaï en business class, c’était un cadeau de mariage de ma sœur. Je ne vais pas vous mentir que l’idée d’un vol de 6h suivi d’un vol de 4 heures m’effrayaient parfois bien plus que le mariage en lui-même. Des mois de préparation psychologique… J’ai mis beaucoup de temps à me détendre malgré le fait que la business class est clairement un autre monde, on peut s’allonger, les sièges sont plus isolés et surtout ce sont boissons et nourriture à volonté. Je n’ai pas réussi à manger ….J’ai essayé de regarder 3 films pour me détendre, « Pitch Perfect 3, Les Ch’tis et The Greatest showman »…. J’ai réussi à dormir 1 heure et à me promener un peu dans l’avion. Le vol Dubaï- Malé en pleine nuit s’est mieux même bien passé. J’ai dormi pendant presque les 4 heures de vol (les sièges en éco sont moins confortables) et surtout chose IMPROBABLE, je dormais déjà plus ou moins au décollage.

 

Une fois arrivés à Malé, nous avons été pris en charge par un personnel de notre hôtel. Nous avons été transférés dans un « Lounge » pour attendre notre  3ème  et dernier vol de la journée et pas n’importe lequel, en hydravion. J’étais dans un état de fatigue que vous n’imaginez même pas. On monte dans ce mini avion avec 8 autres personnes et là c’est le drame ; on nous annonce 2 arrêts avant d’arriver à notre hôtel, soit 3 décollages et 3 atterrissages. Vous imaginez ma tête à ce moment ? Première fois que j’expérimentais ce genre d’avion. De plus, je ne pensais pas qu’ils montaient si haut ces petits engins là. L’atterrissage sur l’eau est impressionnant, d’autant plus qu’il y avait énormément de vagues. La vue d’en-haut de toutes ces petites îles est impressionnante, c’est à couper le souffle.

Il faut savoir que les Maldives font partie de l’Asie du Sud et sont constituées de 26 atolls et de plus de 1000 îles. Certaines îles sont plus grandes que d’autres. Généralement sur les petites îles il y a des hôtels (1 hôtel par île) et sur les plus grandes des « locaux ». L’aéroport international est à Malé et pour se rendre à votre hôtel il y a différents moyens de transports selon la position géographique de celui-ci.

Le nôtre étant assez loin de Malé nous devions prendre un avion à hélices pour aller sur une autre grande île proche de l’hôtel (30 min) et ensuite prendre un bateau (1h30) ou bien prendre « seulement » un hydravion (vol direct 50 min).

Malheureusement tous les moyens de transports sont onéreux. Nous avons payé 500€ aller/retour par personne.

Après quelques heures de voyages (j’ai arrêté de compter, mais (mon oreillette me dit que…) finalement pas tant d’heures que ça (14 heures environ) nous sommes arrivés au complexe Fairmont sur l’île de Sirru Fen Fushi.

Nous avons été accueillis par un petit comité, manager de l’hôtel et notre « personnal butler » Ivy qui nous a conduit en voiture de golf électrique à notre « Beach villa ».

L’île n’est pas si petite, l’hôtel Fairmont dispose de 120 villas, des Beach villas et de water villas (les villas sur l’eau).

Les Maldives c’était notre rêve à tous les deux, nous avons fait beaucoup de recherches pour savoir où aller et quelle villa choisir. Le choix était très difficile de part le nombre de différentes îles, le nombre d’hôtels et les différentes prestations. Nous avons eu la chance de pouvoir éliminer un grand nombres d’hôtels à cause de leurs prix faramineux! (Cela facilite le choix, soyons honnête !)

Notre choix s’est arrêté sur le complexe Fairmont du groupe AccorHôtel et nous avons décidé de faire 5 nuits dans une beach villa et 4 dans une water villa pour pouvoir comparer. Nous avions demi-pension ; petit-déjeuner  et le diner inclus.

FARIMONT HOTEL

Le Fairmont Maldives, Sirru Fen Fushi est un complexe de 120 villas de luxe qui offre exactement ce que promet son nom (qui veut dire « île aux eaux secrètes »). L’île s’étend sur environ 160 000 mètres carrés (16 hectares) de terrain et comprend l’un de plus grands lagons des Maldives. Le complexe, quant à lui, est doté d’une piscine de 200 mètres de long qui traverse l’île dans sa longueur, un spa revigorant et un bar ouvert en bambou créé par des artisans balinais qui n’ont utilisé que des matériaux naturels pour le concevoir.

Un grand nombre d’activités sont proposées ;  une super salle de sport climatisée avec des machines dernier cri. Il  y a toutes les semaines un nouveau planning avec des cours de yoga, de boxe, des circuits full body … Le prof est super sympa, il nous a donné un cours de boxe (pour ceux qui ont vu mes stories instagram, c’était vraiment génial, j’ai toujours voulu essayer en plus).

Il y a aussi un prof de tennis avec un terrain de tennis (ça va de soit).

Certaines activités sont payantes.

Vous pouvez explorer les fonds marins  avec des cours de plongées (payant) ou bien explorer les fonds marins aux alentours de l’île seul avec le matériel mis à disposition gracieusement (masque et tuba pour la durée de votre séjour). Si vous préférez garder la tête hors de l’eau, vous pouvez emprunter un Paddle ou un kayak (gratuit).

L’hôtel dispose d’un « Coralarium », le premier musée sous-marin des Maldives, pour les amateurs de plongée c’est une expérience incroyable, vous pouvez admirer des sculptures sous l’eau. C’est à peine terminé mais dans les années à venir cela sera encore plus impressionnant car la pousse des coraux va attirer des centaines de sortes de poissons.

Il y a une salle de jeu avec billard et table de ping-pong.

Vous pouvez exprimer votre créativité grâce à une salle ART. Possibilité de peindre sur toile, sur noix de Coco, de faire de la poterie etc !

Pour une détente maximum vous pouvez profiter des soins au SPA.

Différentes excursions sont aussi proposées, tour de bateau pour le coucher de soleil avec peut-être une chance de voir des dauphins,  un tour sur une île où vivent des gens locaux, des Maldiviens.

Nous avons essayé de faire ces deux excursions mais malheureusement à cause des conditions météorologiques, nous n’avons pas pu.

Pour les plus jeunes, le Fairmont dispose d’un CLUB ENFANTS (oui les plus jeunes j’ai dit !).

POINT POSITIF : il y a une clinique sur l’île. Toujours rassurant (enfin pour moi) de savoir qu’il y a un médecin dans les parages.

BEACH VILLA

Déjà le fait d’avoir posé les pieds sur cette île, de voir cette eau turquoise et ce sable si blanc, nous étions comme dans un rêve mais alors quand nous avons vu notre villa pour les 5 premiers jours nous avons halluciné.

La grandeur … La villa est énorme avec un haut toit, une baignoire extérieure, une douche extérieure, une piscine privée et une plage privée, un hamac, des lits extérieurs … PAS DE DOUTE , CECI EST UN RÊVE.

Vraiment, nous n’avions pas les mots, je ne les ai toujours pas d’ailleurs. Lit KING SIZE face à la piscine et la mer … que demander de plus ?

Nous avions des fruits frais tous les jours dans la chambre et 2L d’eau par personne (nous en avions toujours plus).

POINTS POSITIFS : La maison en elle même. Vous avez les pieds dans le sable et dans la mer, tout est à proximité. Nous étions à 2 minutes à pieds du restaurant. Nous avons pu faire ce qu’on voulait à pied.

Il faut savoir qu’à l’arrivée on vous attribue un « personal butler »  car avec la chaleur c’est parfois compliqué de marcher à travers l’île et donc vous pouvez le contacter 24h/24 pour vous conduire où vous voulez.

Les voiturettes de golf sont le seul moyen de transport sur l’île (sans parler de vos jambes).  C’est un peu dommage qu’il n’y ait pas de vélos mis à disposition. On se sentait gêné de toujours faire appel à Ivy pour nos déplacements.

FAIRMONT MALDIVES SUR BOOKING ICI

SHOP MY LOOKS

MATÉRIELS PHOTOS


LIRE LA SUITE DE L’ARTICLE ICI

10 thoughts on “Fairmont Maldives – Sirru Fen Fushi – PART I

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.