Point d’interrogation

Ces derniers jours ma tête est un énorme point d’interrogation. Je crois que je suis en pleine période de remise en question. Je sais que beaucoup passent par là alors j’ai décidé de me lancer et de laisser mes doigts glisser sur ce clavier pour un article « humeur » sans filtre.

Je ne me laisse jamais cette liberté d’écrire sans me contrôler et dire tout ce qui me passe par la tête, je ne sais pas pourquoi. Mais j’ai décidé de changer certaines choses dans ma vie et cela en fait partie, après tout cela fait partie du job de « blogueuse » non?

J’ai toujours aimé écrire mais comme je vous l’ai dit dans un article précédent il m’arrive de ne pas être inspiré et cela me frustre beaucoup. Je suis très rarement satisfaite de mes articles et je trouve mon écriture comparable à celle d’un élève de primaire. Il y a un décalage entre ce que je fais et ce que je veux faire et ça m’agace et me bloque.

Bref, je sais qu’un jour je comprendrai ce qu’il m’arrive et je serai enfin contente de ce que je fais.

Il y a des solutions pour tout.

Autre chose dont je voulais vous parler, j’ai toujours critiqué les gens qui disait que « instagram les complexait ». Mais je dois avouer qu’avec tous ces réseaux sociaux qui nous entourent ce n’est pas si simple de ne pas complexer.

Oui oui,moi Justine je viens bien de dire cela. Et non, être blogueuse ne veut pas dire se sentir bien dans sa peau et se sentir belle. C’est un peu comme quand vous allez mal et que vous ne voulez pas le faire voir. Pour ma part j’ai beaucoup de mal à poster sur instagram et pour une photo « acceptable » selon moi il faut environ faire 80000000 photos. JE REFUSE catégoriquement de retoucher mon corps avec photoshop, pas de mensonge sur la marchandise ; après tout personne n’est obligé de s’abonner ou de liker mes photos et si mon corps ou ma tête dérange : ¡ Adiós !

C’est tellement dur de voir toutes ces gonzesses au corps de rêve sans se dire « mais pourquoi je ne suis pas comme ça ? » alors que JAMAIS je n’ai eu ce genre de discours ou ce questionnement. Et puis ma raison reprend le dessus de temps en temps et je me dis que je préfère être heureuse, bien me porter, vivre comme j’en ai envie et pas comme les autres en ont décidé pour moi et SURTOUT faut-il vraiment être comme ça pour être sur Instagram ?

C’est difficile d’expliquer et je ne veux pas que mes mots soient mal compris, essayons de nous accepter tel que nous sommes et bordel, les filles (et les mecs) arrêtez de critiquer celles et ceux qui sortent de « vos cases » ; balayez devant votre porte avant de balayer devant celles des autres.

La beauté n’est pas seulement extérieure et la beauté intérieur est tellement plus importante.

Je sais à quel point c’est dur de s’accepter, en ce moment je suis en combat contre moi même pour essayer de m’accepter, d’accepter mes différences. Il y a des jours avec et des jours sans, comme tout le monde, peu importe nos complexes.

Nous sommes tous humains et nous avons tous assez de problèmes dans nos vies pour que les réseaux sociaux et la méchanceté gratuite viennent nous pourrir un peu plus.

Nous qui nous nous exposons sur internet, nous avons un cœur comme tout le monde, et il n’est pas factice comme beaucoup de choses dans ce monde.

Voilà pour tout ceux qui pensent que les blogueurs ont une vie parfaite et sont tous super bien dans leurs pompes et bien non, moi aujourd’hui je me sens tellement mal que je ne sais même pas s’il y a quelque chose que je sais bien faire.

Ne vous inquiétez pas, je ne suis pas en depression!

Mais la bonne nouvelle de la journée, c’est que j’ai bien aimé écrire cet article.

Vous êtes tous beaux et géniaux. (Surtout si vous êtes en train de lire cet article).

Je vous embrasse,

Justine

9 thoughts on “Point d’interrogation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.